Définition: Intérêts courus (sur des instruments libellés en devises étrangères)

Comptes nationaux

L'enregistrement des intérêts sur la base des droits constatés génère deux opérations simultanées dans le compte de revenu et, en contrepartie, dans le compte financier. Lorsque l'intérêt est libellé en devise étrangère, les deux opérations doivent être converties en monnaie nationale au moyen des taux de change observés au moment où elles interviennent. Dans l'idéal, les intérêts devraient être comptabilisés quotidiennement, en utilisant un taux de change journalier. En pratique, le calcul est effectué pour une période donnée sur la base du taux de change moyen observé au cours de cette période. Pour ces opérations, un taux de change unique («spot»), observé à un instant, pourrait être utilisé à titre d'approximation seulement dans le cas d'une très faible volatilité du marché des changes. Le paiement effectif des intérêts est une opération différente, dont la contrepartie se trouve dans une autre catégorie d'instruments financiers («numéraire et dépôts») et il faut utiliser le taux de change correspondant à la date de réalisation du paiement. En définitive, les intérêts courus sous-entendent une conception du temps comme «segment» et le paiement de ces intérêts comme un moment unique. Dans des circonstances normales, il y a de grandes chances à effectuer un ajustement dans le compte de réévaluation. Bien que les montants d'intérêts courus et payés soient rigoureusement équivalents en devise étrangère, ils peuvent différer en monnaie nationale du fait de la volatilité de changes.
Source:
Manuel SEC95 pour le déficit public et la dette publique, édition 2002, Eurostat, Chapitre III.3
Créé:
Mis à jour:

Search box

Recherche