Définition: Emploi généré par le congrès

Tourisme

L'emploi généré par les congrès et les conférences comprend toutes les personnes qui travaillent pour l'organisation de l'événement, qui fournissent des services auxiliaires dans le cadre du congrès et des services locaux dans les installations touristiques existantes.

Commentaires:
Cette définition générique de l'emploi se heurte à des problèmes d'imputation. Bien qu'une méthodologie ait été élaborée, comme précisé ci-dessus, pour inclure l'emploi généré par les organisateurs et les services auxiliaires, il est difficile de mesurer l'emploi généré par les services touristiques locaux. Il existe trois approches pour mesurer ce type d'emploi [Méthodologie communautaire sur les statistiques du tourisme, Eurostat, 1998].

1. Évaluation de la production 
Il s'agit, en théorie, de la méthode la plus simple, qui consiste à compter le nombre de personnes, de tous les secteurs, qui ont été mises au service des participants. Néanmoins, cette approche présente deux problèmes: 1) L'emploi mis au service du congrès dessert aussi d'autres activités qui sont reliées non seulementà d'autres types de touristes, mais aussi aux résidents locaux (les restaurants par exemple); 2) Certains emplois générés par les congrès ne vendent pas directement leurs produits au secteur des congrès (par exemple, les fabricants d'équipements de son pour les salles de conférences).

2.  Évaluation de la main-d'oeuvre
Les enquêtes sur la population active, menées dans tous les pays de l'Union européenne, permettent d'obtenir des données détaillées sur l'emploi dans chaque pays. Le problème est lié au contenu des activités et à la difficulté d'évaluer quelle part de la main-d'oeuvre est réellement mise au service des congrès. Il existe donc un problème de définition (une ventilation plus fine fait défaut) et un problème spécifique au secteur (impossibilité de dire, par exemple, si un serveur d'un restaurant proche du lieu du congrès doit son emploi aux participants aux congrès ou à des clients habituels).

3. Évaluation des dépenses
Le participant ou le consommateur représente le point de départ d'une approche visant à résoudre les problèmes susmentionnés. S'il n'est pas possible d'identifier le bénéficiaire des recettes, on peut en revanche identifier la personne qui les génère. Des enquêtes peuvent être menées sur les dépenses des participants et des organisateurs afin de parvenir à une estimation totale. Une fois les dépenses évaluées, on peut estimer le nombre d'unités de travail par unité monétaire de dépense.

Le secteur des foires et des expositions illustre bien cette procédure. Selon une étude de la Exhibition Industry Federation, chaque tranche de 12 900 écus générée par les visiteurs et les exposants engendre 0,37 emploi [EIF, 1992]. Il s'ensuit que les 18 milliards d'écus générés par les foires dans l'Union européenne ont donné lieu à la création de plus d'un demi-million d'emplois.
Source:
Manuel méthodologique pour l'établissement de statistiques sur les congrès et les conférences, Eurostat, p. 70-71
Créé:
Mis à jour:

Search box

Recherche