Définition: Rétrocession d’emprunts

Dette extérieure - FMI

Dans une économie, une unité institutionnelle peut emprunter des fonds à un non-résident puis les rétrocéder à une autre. Elle doit alors inscrire un engagement au titre de son endettement extérieur, toute rétrocession ultérieure étant classée dans les créances/engagements intérieurs. Le facteur décisif est le fait que le créancier détient une créance sur le débiteur et, dans notre exemple, le créancier non résident détient une créance sur la première unité institutionnelle. 

Si une unité institutionnelle d’une économie empruntait des fonds à un non-résident et les rétrocédait à un autre non-résident, elle devrait enregistrer à la fois un engagement extérieur et une créance extérieure. L’emprunteur non résident enregistrerait lui aussi un engagement aux fins du calcul de l’endettement extérieur de son économie.
Source:
Fonds monétaire international (FMI), "Statistiques de la dette extérieure - Guide pour les statisticiens et les utilisateurs; Appendice 1. Instruments financiers et transactions spécifiques: classification", Washington D.C., 2003
Créé:
Mis à jour:

Search box

Recherche