Définition: Logements classiques

Statistiques démographiques

Ceux-ci sont généralement définis comme une pièce ou une suite de pièces et ses accessoires (par exemple: halls, corridors) dans une construction permanente ou une partie structurellement séparée d'une telle construction permanente, qui a été conçue pour être habitée par un ménage privé durant l'année entière et qui, au moment du recensement, n'est pas utilisée en totalité à des fins non résidentielles. Ils doivent avoir un accès séparé à la rue, directement ou via un jardin ou une cour, ou à un espace commun à l'intérieur du bâtiment (cage d'escaliers, passage, galerie, etc.) mais ne doivent pas nécessairement comporter de salle de bains ou de toilettes réservées à l'usage exclusif de leurs occupants.
Les personnes vivant dans les logements classiques sont subdivisées selon leur situation par rapport au logement occupé. Il y a trois cas possibles:
a) Propriétaires-occupants: Ménages dont un membre est propriétaire de l'unité d'habitation. Les ménages qui remboursent un emprunt hypothécaire sur l'unité d'habitation qu'ils occupent ou achètent leur unité d'habitation selon d'autres modalités financières doivent être considérés comme propriétaires-occupants.
b) Locataires: Ménages dont un membre est locataire principal de l'ensemble ou d'une partie de l'unité d'habitation ou sous-locataire d'un propriétaire-occupant ou d'un locataire principal.
c) Autres formes d'occupation: Ménages occupant l'ensemble ou une partie d'une unité d'habitation selon d'autres modalités.
Source:
Eurostat, "Orientations et programme de tableaux relatifs au programme communautaire de recensements de la population et des habitations en 2001, Vol. 2: Programme de tableaux", Office des publications officielles des Communautés européennes, Luxembourg, 1999
Créé:
Mis à jour:

Search box

Recherche