Boîte de recherche

Définition: Classification

Couverture et utilisation des sols

La signification du terme de "classification", utilisé par les scientifiques du monde entier, remonte historiquement à la classification des organismes, d’après la systématique aristotélicienne. Ce terme est cependant ambigu dans la mesure où il recouvre deux acceptions principales (SUTCLIFFE, 1993) :

-   L’établissement d’une classification de tous les objets dans l’univers de discours U (répondant à l’instruction : classifier les objets) ; le résultat est l’organisation de sous-classes dans U.

-   L’utilisation de la classification ainsi établie pour décider de l’appartenance d’objets spécifiques (répondant à l’instruction : classifier l’objet X). Ce processus d’identification correspond à ce que les spécialistes en télédétection nomment classification. 

La définition standard, largement répandue, de la classification de (SOKAL 1974) adaptée de (SIMPSON 1961) fait référence à "l’ordonnancement ou l’arrangement d’organismes dans des groupes ou des ensembles en fonction de leurs relations". Cette définition a pris un sens plus général, dans lequel le terme objets remplace celui d’organismes. Elle englobe le classement de tous les objets, mais ne couvre expressément ni l’identification ni la désignation des groupes et les règles régissant l’usage de ces noms. Par ailleurs, le terme de relations, tel qu’il est employé en biologie, recoupe deux types de relations: les affinités, en termes de similitudes entre les caractéristiques des organismes (relations phénétiques), et les relations par les ancêtres (relations phylétiques), qui n’ont pas d’équivalent dans notre domaine de recherche.
Source:
Eurostat, "Manuel des concepts relatifs aux systèmes d'information sur l'occupation et l'utilisation des sols (Édition 2000)", Office des publications officielles des Communautés européennes, Luxembourg, 2001
Créé:
Mis à jour: