Définition: Unités d'échantillonnage

Couverture et utilisation des sols

La base aréolaire de sondage consiste au départ à diviser la terre en unités (unités primaires d'échantillonnage), à partir desquelles seront extraits des échantillons représentatifs. Il existe trois principaux types d'unités: 
· Les points
Le point est l'unité d'échantillonnage la plus simple (point sur une carte ou une photographie aérienne). Il peut être localisé précisément à l'aide de ses coordonnées géographiques.
· Les lignes
Les lignes peuvent être utilisées comme unités d'échantillonnage pour sélectionner des éléments le long d'un transect, représenté sous forme de ligne sur une carte ou une photographie aérienne.
· Les carrés ou polygones
Couramment utilisés par les écologistes sur le terrain, les carrés ou les polygones conviennent surtout à l'échantillonnage géographique de la végétation. Contrairement aux points et aux lignes, ils sont difficiles à manipuler car leurs limites exactes ne sont pas toujours aisément identifiables. Les photographies aériennes aident à surmonter cette difficulté. Plusieurs formes, qui ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients, sont envisageables : carré régulier ou irrégulier, avec ou sans délimitations physiques reconnaissables, etc.
Les échantillons sélectionnés sont étudiés, les variables correspondant à des informations intéressantes (hectares de cultures ou occupation/utilisation des sols) sont collectées, puis assignées à l'ensemble de la superficie ou de l'unité de référence.
Source:
Eurostat, "Manuel des concepts relatifs aux systèmes d'information sur l'occupation et l'utilisation des sols (Édition 2000)", Office des publications officielles des Communautés européennes, Luxembourg, 2001
Créé:
Mis à jour:

Search box

Recherche