Définition: La mesure de la production agricole

Comptes nationaux

La production agricole inclut certains produits végétaux réutilisés par la même exploitation sous la forme de consommation intermédiaire. Il s'agit essentiellement de produits pour l'alimentation des animaux. Pour les produits de grandes cultures en particulier, les productions régionales peuvent souvent être déterminées sur la base des quantités récoltées dans chaque région, celles-ci étant ensuite valorisées par des prix. Ce faisant, on évalue toute la production, qu'elle soit destinée à être commercialisée en dehors de la branche, à être vendue à d'autres exploitations ou utilisée par la même exploitation. On obtient ainsi directement la production de chaque région correspondant à la notion adoptée dans les CEA et CRA. Les prix servant à valoriser la production intraconsommée sur l'exploitation peuvent également s'appuyer sur des données régionales correspondant aux prix de la production commercialisée. Cependant, l'absence de données régionales sur les prix pose un problème général de valorisation des productions, qui concerne donc aussi bien les productions (régionales) commercialisées que celles intraconsommées sur l'exploitation. Ainsi l'évaluation des produits intraconsommés sur l'exploitation dans les CRA introduit globalement les mêmes difficultés que pour les produits commercialisés. Il va de soi que la question se présente différemment lorsqu'il n'est pas possible d'évaluer les quantités au niveau régional. Dans ce cas, une méthode descendante est généralement la seule qui puisse être utilisée, partant des évaluations effectuées au niveau national.
Pour ce qui concerne les animaux, que ceux-ci soient classés en stocks ou en capital fixe, les points suivants sont à prendre en compte :
· évaluation au niveau régional des variations de stocks et de la FBCF en animaux, ces deux flux étant en effet des composantes de la méthode indirecte de calcul de la production ;
· évaluation des échanges d'animaux entre régions, ces échanges étant également une composante de la méthode indirecte de calcul de la production ;
· répartition entre régions des flux d'exportations et d'importations d'animaux ;
· traitement adéquat des coûts de transfert de propriété ;
· méthode d'ajustement des CRA sur les CEA.
Dans certains cas, la méthode indirecte de calcul de la production animale peut être d'application trop délicate au niveau régional. Il serait alors préférable d'envisager un calcul de la production partant d'une modélisation reposant sur des données physiques et d'ajuster ensuite les résultats sur celles des CEA.
Source:
Eurostat, "Manuel des comptes économiques de l'agriculture et de la sylviculture CEA/CES 97 (Rév. 1.1)", Luxembourg, 2000
Créé:
Mis à jour:

Search box

Recherche