Définition: Équivalence plein temps

Manuel de Frascati

Justification de la démarche:
Certaines personnes (les employés d'un laboratoire de R&D, par exemple) peuvent consacrer l'essentiel de leur temps à la recherche, tandis que pour d'autres (les employés d'un centre de mise au point et d'essai, par exemple), elle peut être une activité secondaire. La R&D peut également représenter une fraction appréciable de l'activité dans certaines professions (chez les professeurs d'université ou les étudiants diplômés, par exemple). Si l'on ne dénombre que les personnes employées dans les établissements de R&D, l'effort consacré à la R&D sera sous-estimé; en revanche, le dénombrement de toutes les personnes qui consacrent une partie de leur temps à des travaux de R&D conduirait à une surestimation. Il faudrait par conséquent traduire en équivalence plein-temps (EPT) le nombre des personnes exécutant des travaux de R&D.

Mesure en personnes/années: 
L'équivalence plein-temps peut être assimilée à une année de travail d'une personne. Ainsi, celui ou celle qui consacre normalement 30 pour cent de son temps à la R&D et le reste à d'autres activités (enseignement, administration universitaire et orientation, par exemple), ne devrait représenter que 0,3 EPT. De même, le travailleur de R&D à plein temps, employé dans une unité de R&D pendant six mois seulement, ne représenterait que 0,5 EPT. La journée (période) normale de travail pouvant différer d'un secteur à l'autre et même d'une institution à l'autre, il est impossible d'exprimer l'équivalence plein-temps en personnes/heures.

Théoriquement, la conversion en EPT devrait être effectuée pour tout le personnel de R&D initialement pris en compte. En pratique, on pourrait admettre que les personnes consacrant plus de 90 pour cent de leur temps à la R&D (soit la plus grande partie du personnel employé dans les laboratoires de R&D) soient considérées comme une EPT et, en revanche, exclure toutes les personnes qui consacrent moins de 10 pour cent de leur temps à la R&D.

Le personnel devra être mesuré en personnes/années employées à la R&D pendant la même période que celle qui est couverte par les séries de données sur les dépenses. 

La définition de l'EPT des ressources humaines consacrées à la R&D qui figure dans le Manuel de Frascati peut aussi s'appliquer à la mesure de l'EPT des RHST dans différentes activités:

-- Une personne faisant des études de doctorat travaille également comme secrétaire. Il (elle) apparaît à la fois comme un(e) étudiant(e) et comme un(e) salarié(e).

-- Un chômeur appartenant à la catégorie des RHST parvient à trouver deux emplois à temps partiel dans des professions différentes. Une personne sort des statistiques de chômage et deux postes vacants se trouvent remplis.

Dans certains cas de figure, par exemple lorsque des personnes exercent une activité majeure et une activité mineure, il serait possible d'utiliser des données modifiées sur les personnes physiques en classant les intéressés sous leur activité principale. Dans le cas par exemple d'un étudiant qui travaille, le BIT précise que l'activité est le critère dominant. Dans d'autres cas, la seule méthode efficace est de calculer les EPT.
Source:
Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), "La mesure des activités scientifiques et technologiques. Méthode type proposée pour les enquêtes sur la recherche et le développement expérimental. Manuel de Frascati 1993", OCDE, Paris, 1994, § 295-299.
Créé:
Mis à jour:

Search box

Recherche